Confort acoustique pour espaces de travail

Janvier 2020

94 % des actifs pensent que le lieu de travail a un impact considérable sur leur bien-être, leur santé et leurs performances professionnelles. Les études réalisées sur la nuisance sonore leur donne entièrement raison. Du point de vue de l'environnement, le bruit est défini comme étant une gêne ressentie par ceux qui sont soumis à des émissions sonores indésirables et excessives dont les effets négatifs, loin de se cantonner à la sphère auditive, peuvent se faire sentir au niveau physique, mental, intellectuel et relationnel.

Nuisance sonore 


La pollution sonore nuit à la communication, elle gêne la concentration nécessaire à certaines tâches et elle est source d'erreurs. Elle peut dégrader jusqu'à 30 % de notre capacité mémorielle. Le bruit génère fatigue, mal-être et stress pouvant entraîner à la longue des maladies chroniques telles que les affections cardiovasculaires, les troubles psycho-sociaux, la dépression ou des problèmes musculo-squelettiques.

80 % des employés de bureau considèrent que leur environnement professionnel nuit à leur concentration. En ce qui concerne l'open-space, c'est pire : on a calculé que le travailleur est interrompu en moyenne toutes les 11 mn et qu'il lui faut 25 mn pour se concentrer à nouveau sur sa tâche. Le bruit a donc des conséquences économiques sur l'entreprise !


Normes et réglementation 


Avant 2006, les normes sont peu précises et difficilement utilisables par les acteurs de la construction. On se réfère généralement aux courbes de Wisner qui ont valeur de recommandation et qui fixent des limites à des ambiances sonores supportables ou non par des salariés du tertiaire, selon la difficulté du travail intellectuel qui leur est demandé.

COURBE DE WIESNER

Dans la zone 1, le travail intellectuel, même complexe et demandant une grande concentration, s'effectue sans aucune gêne, dans la zone 2, le travail intellectuel complexe peut devenir pénible. Le travail routinier, administratif ou commercial, n'est pas gêné, dans la zone 3, le travail intellectuel complexe est extrêmement pénible et le travail routinier est difficile, dans la zone 4, une exposition prolongée peut conduire à une surdité.

En 2006, la norme s’affine avec la NF S 31-080 qui traite de la qualité acoustique des bureaux et des espaces associés : bureau individuel et collectif, espace ouvert, plateau à aménager, salle de réunion, espace de détente, salle de restaurant et circulation.

La même année, la certification HQE « confort acoustique : neuvième cible santé » voit le jour. 
En 2007, la norme AFNOR commission S30D : « Acoustique bureaux ouverts : programmation, conception et usage » est mise en place et en 2012, c'est la norme ISO 3382-3 : « Acoustique : mesurage des paramètres acoustiques des salles – Bureaux ouverts ». Cette norme est actuellement utilisée par la grande majorité des bureaux d'études acoustiques européens.
Enfin en 
2016, apparait la NF S31-199, celle qui est en usage aujourd'hui dans les bureaux d'étude français.


Une solution efficace : intervenir au niveau du sol


De nombreux bureaux d'étude acoustique réalisent des analyses et conçoivent des solutions d’insonorisation pour mettre les espaces de travail en conformité avec les textes réglementaires et les normes en vigueur.

Les solutions sont variées : cloisons amovibles ou non, panneaux muraux ou de plafond, cabines de confidentialité, meubles absorbants, revêtements de sol acoustiques... Ces derniers doivent 
être de nature résiliente et souple pour atténuer efficacement la réverbération du son. C'est la raison pour laquelle les moquettes, de par leur nature, présentent de bonnes performances en ce domaine. 

La capacité d'absorption de certaines des collections TecSOM atteint 28 dB. Mais pour pousser encore plus loin l'efficacité, notre équipe Recherche et Développement a mis au point une sous-couche acoustique en fibre recyclée qui accroît considérablement les performances d'isolation et qui peut s'adapter à tous nos produits.


Photo sous couche acoustique.





modules
TecSOM
Fermer